Traitement de la cellulite peau d’orange

Traitement de la cellulite peau d’orange2018-07-08T17:46:18+00:00

LA CELLULITE OU PEAU D’ORANGE

La cellulite ou « hydro-lipodystrophie localisée » est une inflammation du tissu cellulaire sous-cutané et du tissu adipeux.

La cellulite affecte 80% des femmes et de nombreux hommes même si elle est de nature diverse et généralement située sur des zones différentes.

  • Chez la femme, le caractère héréditaire de cette dysharmonie de la silhouette, son accentuation au cours des grandes étapes hormonales témoignent de la complexité des causes.
  • On la retrouve notamment sur les hanches, cuisses et fesses (culotte de cheval).
    La cellulite féminine associe, à l’échelle tissulaire, 3 phénomènes : une rétention d’eau, une hypertrophie du tissu graisseux (adipose), une fibrose liée à une stimulation par les toxines des fibres collagènes qui entoure et « cloisonne » les adipocytes.

La cellulite chez l’homme

Chez l’homme, on parle plus volontiers d’adiposité ou de lipodystrophie car il n’y a pas de phénomène de rétention d’eau. Cette cellulite est souvent localisée sur le cou, les épaules, la poitrine, l’abdomen et les fameuses « poignées d’amour ».

COMMENT TRAITER LA CELLULITE

Dans tous les cas, l’augmentation de la taille des cellules adipeuses entraîne une compression des tissus environnants. Ce phénomène s’accompagne d’une stase veino-lymphatique avec rétention d’eau. La cellulite se manifeste cliniquement par un aspect de « peau d’orange » ou de tôle ondulée. Le traitement de la cellulite nécessite souvent de revoir les habitudes alimentaires (facteurs d’aggravation de la cellulite) et de pratiquer une activité physique régulière.

  • Les traitements locaux : les nombreuses crèmes et gels dont l’action sur la micro-circulation superficielle semble malheureusement minime.
  • Le drainage lymphatique manuel : cette stimulation du système lymphatique est à réserver aux seuls patients atteints d’insuffisance lymphatique et n’est pas d’une grande utilité dans le traitement de la cellulite.
    La cryolipolyse est indiquée en cas de cellulite non infiltrée.
    Le résultat escompté est une diminution de volume entre 15 et 30% de la zone traitée en 1 séance
  • La radiofréquence multipolaire est indiquée dans la cellulite fibreuse avec un aspect peau d’orange.
    La radiofréquence va lyser les cellules graisseuses sous cutanées et relancer la synthèse de collagène.
    Le résultat est la diminution de l’aspect cellulitique avec un effet tenseur de la peau, comme un vrai lissage de la zone traitée.
  • La chirurgie (lipoaspiration, liposculpture et lipolyse laser) : méthode invasive, elle cible plus particulièrement les graisses profondes et doit être nécessairement complétée par un travail de la cellulite plus en surface.